Petite visite d’une ville-dortoir à la sortie des bureaux, par Rastagnic

•avril 10, 2009 • Laisser un commentaire

sortie-des-bureauxLes petits parterres de fleurs proprets délimitent des routes de goudron lisse, neuf. Le tout est récent, conçu d’après les derniers critères de fonctionnalité. Ces bulbes encore timidement éclos font de petits poings pastels dressés sur de vigoureuses tiges vertes, frangées de quelques feuilles plus claires. Orange, rouge, jaune, mauve, les fleurs sont des globes pointillistes dont l’éclat bouillonnent dans de petits parcs de briques rouges.

Les arbres bourgeonnent à peine. Leurs branches sont tachetées de petits mouchoirs froissés d’un vert bleuâtre. Dans l’ombre des grands bâtiments de fer et de verre, que l’on dirait bâtis en feuilles d’argent, leur troncs cloqués de boursouflures noirâtres font des goître sordides.

Sur le trottoir d’en face, un saltimbanque à casquette de Gavroche se plante devant les employés de bureau libérés, et parvient parfois à leur arracher un sourire, surtout aux femmes. Il n’a pas l’air bourré, ni imbécile. Ses moqueries saluent les innombrables participants de la course du premier arrivé au métro, pendant vespéral de la courette du matin dans le sens opposé. Lire la suite ‘Petite visite d’une ville-dortoir à la sortie des bureaux, par Rastagnic’

Publicités

The Fast and the Bi-Curious

•avril 9, 2009 • Laisser un commentaire

Parodie du film « the Fast and the Furious » …. A voir pour le générique de fin « It doesn’t mean you’re gay. Just, maybe don’t get married ».

Le mec qui se faisait des cheveux …

•avril 9, 2009 • Laisser un commentaire

Conciliabule dans le vestibule

•avril 9, 2009 • Laisser un commentaire

C’était une soirée humide et boueuse. Le dernier invité venait de prendre place dans le salon, quand Paillasson, plus irascible que jamais, lança à la cantonade : « Par Saint-Maclou, c’est la goutte de pluie qui fait déborder le vase. Je jure que ce panard taille 44 est le dernier qui s’essuie sur moi ! »

Patère, d’humeur tâquine, s’empressa de lui répondre, avec son étrange accent :

« Tiens, vou-alà que Paillassounne nous refait oune crisse equessistentielle …

Ta gueule, Patère.

Toujours oussi groussier, celoui-là …

Tu ne peux pas comprendre. Tu ne sais pas ce que c’est, toi, de te faire marcher dessus constamment et de porter toute la crasse du monde sur ton dos.

Lire la suite ‘Conciliabule dans le vestibule’

Photoshop en échec

•avril 8, 2009 • Laisser un commentaire

photoshopfails1

Il ne suffit pas d’avoir un logiciel magique qui fait disparaître les rondeurs et les rides chez nos « amies » les mannequins. Encore faut-il savoir s’en servir. Ici, maîtrise et modération sont les mots clés.  Le photoshoppeur débutant commet souvent deux fautes impardonnables, selon son degré de perfectionnisme. Ne croyez pas que ce soit uniquement le lot des pubs crasseuses qu’on trouve dans nos boîtes aux lettres. Même les grandes marques n’échappent pas au péché du Photoshoppage outrancier. Il arrique qu’à force de vouloir gommer les petits défauts, le résultat final ne représente plus qu’une créature plastique et flippante, totalement éthérée et complètement ridicule (comme la plupart des publicités pour cosmétiques).  Dans d’autres cas, le retoucheur n’a pas été assez vigilant, en laissant en évidence des preuves tangibles de son passage (ou de sa myopie flagrante …).  Dans les deux cas, ils nous auront au moins fait rire … Voici quelques merveilleux exemples de ce qu’il ne faut pas faire. Et si vous en voulez encore plus, visitez ce site qui collectionne les images photoshoppées. Lire la suite ‘Photoshop en échec’

Le Food Art est-il obscène ?

•avril 7, 2009 • 2 commentaires

carl-warner-21

Il arrive que la cuisine des grands chefs soit comparée à des chefs d’oeuvres, et les cuisiniers eux-mêmes à des artistes, mais connaissez-vous le Food Art ? Ou plutôt les Food Arts, car il y en a deux types  : food art décoratif et food art de braqué (si vous me permettez cette typologie). C’est curieux que cette pratique, qui remonte aux années 1960 et aux expérimentations de Daniel Sperri, commence à devenir populaire aujourd’hui, en pleine crise. A l’heure où le prix des matières premières atteint des sommets et que la famine guette un tiers de la population mondiale, le Food Art serait-il la subversion ultime ? Lire la suite ‘Le Food Art est-il obscène ?’

Votre avis m’intéresse

•avril 6, 2009 • Laisser un commentaire