Qu’est-ce qu’un mohair pervers ?

monstremohair1Les perversions sexuelles, c’est comme les goûts et les couleurs : ça ne se discute pas. En principe. Moi j’ai très envie de discuter, pour le coup, de débattre même de l’improbable fétichisme de la laine, qu’incarne le Mohair Pervers. On voit ces superbes combinaisons, qu’on imagine tricotées avec ferveur, et on se dit : « What the Fuck ?? ». Est-ce parce que le contact de cette laine est particulièrement agréable ou bien sont-ce les formes patatoïdes qui mettent en alerte verticale les sens du Mohair Pervers ? J’anticipe votre question « Mais comment as-tu trouvé ça?? » et je m’empresse d’y répondre. Je n’y suis pour rien ! On me l’envoie, de toutes parts, en pensant que ça pourrait m’intéresser ou me rassurer : « oui, il y a plus tordu que toi » … (pour le coup, merci Y, via www.bienbienbien.net). Revenons au Mohair Pervers.

nounoursIl serait tellement facile de se moquer ou de dénigrer que j’ai presque envie de me saisir de cette cause et la défendre. (J’ai une passion masochiste pour les causes désuètes. Ma dernière en date, c’est de militer pour la réintroduction de l’imparfait du subjonctif dans les conversations. ) Qui sommes nous pour juger ? On ne sait pas ce que c’est, nous, d’avoir été harcelé sexuellement, dans son enfance, par un ours en peluche. Parce que votre Gédéon / Pookie / Winnie [insérer ici le nom du votre], c ‘était un nounours bien, il vous respectait. Il ne vous regardait pas de ses billes noires et libidineuses, assis suggestivement, les jambes écartées … Il ne vous a pas conduit, dans une pulsion fébrile et libératrice, à déchiqueter son museau d’un coup de dents, à déchirer les coutures de son dos pour enfoncer vos doigts dans son bourrage de coton … Hmmm … C’est là que tout a commencé pour le Mohair Pervers.

mohairmonstre1

pourfemmesaussiVous êtes toujours sceptiques ? Faisons un exercice d’empathie. Vous allez vous mettre à la place d’un Mohair Pervers (oui, je sais, ce n’est pas simple) et imaginer l’épreuve que c’est, d’avouer à votre petite amie pourquoi elle ne vous excite pas : « Chérie, écoute, ce n’est pas toi, mais  … voilà : tu n’as pas assez de poils. Si encore tu étais une de ces femmes à barbe, je crois que je pourrais y arriver, mais là, ce n’est pas possible. La seule solution, ce serait que tu enfiles cette combinaison, tu sais, celle que tu as reçue pour Noël par Mémé Jacquie. Je mettrais la mienne et là, on pourrait batifoler comme deux angoras, je pourrais te décritoter et toi tu me caresserais les pelotes jusqu’à ce qu’en fasse des bouloches … [Je vous laisse vous recueillir quelques instants sur les leçons que vous a apprises cet exercice d’empathie]

mohair-pervers

Dernier point et non des moindres, on croit, à tort, que le Mohair Pervers est seul dans sa catégorie, à côté du fétichiste de l’élastique à cheveux et du maniaque du fil dentaire. Que nenni ! Il existe une communauté, que dis-je, une congrégation de Mohair Pervers, qui se réunissent sur d’obscurs forums pour échanger leurs photos et leurs passions (le membre « Mohairdamour » est particulièrement actif). Et n’allez pas croire que la perversion mohairienne est binaire (type : avec ou sans cagoule), au contraire, il en existe des raffinements insoupçonnables, que ce soit dans la variété des pratiques (distinguons le Bondage Mohair du Mohair Missionnaire)que celle des tenues (jambières, slips, combinaisons). En fait,  Phildar, pour le Mohair Pervers, c’est un peu comme un sexshop …

bondagemohair

Il est temps pour moi d’aller travailler (tout de même), mais si vous avez envie de vous plonger plus avant dans la sociologie du Mohair Pervers, je vous recommande  ces pages de forum (ou pas, si vous êtes quelqu’un de sérieux qui bosse vraiment).

Sur le même sujet : tricophilie-ou-le-potentiel-erotique-des-poils

Publicités

~ par procrastineuse sur avril 23, 2009.

5 Réponses to “Qu’est-ce qu’un mohair pervers ?”

  1. Quelqu’un(e) m’a gentiment fait savoir que vous évoquiez notre & plus spécifiquement mon engouement pour le mohair en me citant… mais sans malheureusement m’en informer ! Il est comme vous l’écrivez « FACILE DE DENIGRER OU SE MOQUER » & en dépit de votre « PRESQUE ENVIE DE DEFENDRE » cette passion j’avoue mal saisir si ce n’est vos arguments en tous les cas votre …compréhension & tolérance à notre égard.
    Oui, il existe des fétichistes du mohair. J’en fais partie depuis des années & tente d’emplir ma penderie avec cette douce laine qui m’excite au plus haut point.. & qui s’avère en comparaison d’autres pratiques nettement plus douce, quasi adorable ou sinon nettement plus sympathique ou saine, non ? Je comprends que la masse des névrotiques urbains puisse être sceptique mais je vous invite a + de nature, de sexe, d’humour & encore une fois de compréhension & tolérance!
    Autant il me faut bien admettre l’appellation disons commune & clinique du fétichisme, autant j’en déplore la connotation (entendue & trop largement comprise comme forcément négative : mohair oui mais point PERVERS & n’œuvrant en tous les cas pas en d’OBSCURS forums), quand il ne s’agit que d’engouement, d’attrait (même irrésistible parfois ?) mais qui ne conduit pas nécessairement le ou la passionnée à n’user obligatoirement que de cette pratique… fantasmes mis à part bien évidemment !
    Pourtant & sans rien en connaître notez que vous qualifierez ou jugerez immédiatement cette « fantaisie » de folklorique, étrange, bizarre ou même surprenante, voire rare ou incongrue , malsaine ou encore (surtout de la part d’un homme ?) horrifiant qu’il soit fasciné par la douceur, la sensualité que procure la laine, l’angora ou le mohair…. sans qu’aussitôt soit mis en doute ses goûts, pratiques zou appartenances sexuelles… par la même occasion associé au travestissement, féminisation zé autres dérives supposées d’INSOUPCONNABLES RAFFINEMENTS…
    Bien que ma mère n’ait jamais tricoté ni songé ou m’obligea encore moins à me vêtir en fille, je puis affirmer n’avoir jamais manqué d’amour ni de tendresse. Peut être qu’effectivement (mais je me garderais de catégoriquement l’affirmer) mes premiers émois amoureux & charnels furent ils combinés parce que la belle portait alors quelque moelleux angora chapardé dans l’armoire de sa mère ou qu’un voluptueux plaid en mohair garnissait le canapé familial ? Peut être aussi qu’écharpe, bonnet zou moufles eurent le bénéfique avantage d’apaiser alors les insistantes nécessités d’une adolescente vigueur point rassasiée? Franchement je ne sais pas, l’ai peut être oublié ou ne cherche même plus à tenter de comprendre pourquoi je suis désormais (plutôt que fétichiste !) un véritable amateur & joyeux adepte du mohair.
    Sauf qu’effectivement c’est mal vu, souvent pas accepté ni compris même désormais par mon épouse… qui pourtant trouva cela bien excitant & fort à son goût lorsque j’osais lui exposer & qu’on pratiqua à moufles rabattues ce qu’elle appelle maintenant …mon « problème ». Et bien que je ne souhaite pas toujours & constamment m’envoyer en laine tout deux voluptueusement emmitouflés, ni que d’aucune façon cela devienne une sorte d’obligation (tout comme je n’apprécie pas les « jeux » vaguement masochiste de momification, bondage zé autres restrictions plus ou moins contraignants… même si acceptés & scénarisés par les deux partenaires), me voila tant frustré que j’en viens à déplorablement fantasmer bien au-delà de mes préférences & convictions !

    Alors oui, tentez un peu de vous mettre à la place d’un amateur & d’imaginer combien il n’est effectivement pas…simple (?) d’avouer à votre (amante, maîtresse, épouse ou autre choix selon vos appétits !) non qu’elle ne vous excite pas ou plus assez (parce que SANS VOUS MOQUER avez-vous dit, elle ne serait pas assez poilue ?) mais plus prosaïquement parce qu’il suffirait de ne voir dans l’ajout de collant, jambière, pantalon, pull, veste, manteau, bonnet, cagoule, moufle & même d’entière combinaison, string ou capote en mohair que cet indispensable zeste de piment qui souvent rehausse, enflamme davantage les saveurs irrésistibles de la dégustation…..Ne fantasmez pas à votre tour à confondre alors tant nos envies ou fantasmes avec la simple réalité & désir de s’accorder de temps à autres avec un peu d’humour & beaucoup de complicité quelques jouissifs préliminaires & supplémentaires plaisirs tout en laine.
    Il fut même un temps où, persuadé (par elle ou comme vous-même semblez l’être) de l’étrangeté de mes envies & appétits de mohair, je consultai & tentai alors d’oublier mon engouement pour d’ineffables parties de jambes en laine. Mais plus je ou l’on essaya de m’en dissuader (ou guérir… comme s’il s’agissait d’une maladie honteuse !) plus au fil (mohair ?) du temps je finis par désirer davantage me glisser en d’exquises tenues brossées & divinement poilues. Et si elle fait maintenant semblant d’ignorer mon attirance pour le mohair, je me vois par son refus contraint, car en cachette, de m’accorder quelques gâteries, certes parfois plaisantes mais finalement bien tristes car solitaires puisque point partagées….
    Loin de vouloir porter aucun jugement ni moralité sur les pratiquants du latex, du bondage, de la féminisation & quantité d’autres adeptes du fouet, de l’ondinisme & divers autres… curiosités dont la liste depuis la nuit des temps ne manque pas d’imagination, acceptez en l’occurrence pour la laine, l’angora ou le mohair de n’y chercher aucune névrose si ce n’est celle de souhaiter, comme tout le monde finalement, de s’accorder tant pour soi même que pour son ou sa partenaire quelques délicieux & plus intenses satisfactions. Juste un brin de compréhension, de tolérance & vous découvrirez peut être dans ce monde brutal qu’essayer un peu de douceur & pourquoi pas du mohair & de l’angora également ( ?) … c’est courir le risque de l’apprécier & de l’adopter, qui sait ?
    Amicalement & laineusement votre, Mohair d’Amour.
    Ps : D’avance merci pour votre bienveillante & courtoise lecture en espérant qu’en mots choisis & allusions somme toute… galantes je n’aurai choqué personne & qu’alors vous accepterez mon témoignage… ou serez tenté(e) d’en faire l’essai & peut être d’y succomber à votre tour !!!!.Ce qui aurait aussi l’avantage que VOUS sauriez alors de quoi l’on parle, plutôt que d’immédiatement juger ou critiquer sans même en avoir eut l’expérience ? MdA

    • Bonjour Mohair d’amour,

      Merci pour votre témoignage, long et sincère, qui va éclairer de nombreux lecteurs sur cette inclination laineuse – et peut être leur donnera envie de s’y adonner ! En tous cas, vous êtes ici en terre de tolérance absolue en ce qui concerne les petites perversions, sexuelles ou autres. Notez bien que si on se moque, c’est toujours gentiment, avec la douceur d’un pull en angora …

  2. Chère procrastineuse , je veux m’adresser directement à toi qui me traite de pervers… de mohair pervers (mais que fais tu de l’angora !) Oui je suis fétichiste et pourtant non je ne confond pas phildar avec un sexshop. Cependant attention, je ne suis pas persers car la perversion est à l’origine le fait de détourner de leur destination normale des fonctions naturelles or porter un pull n’est pas une fonction naturelle. Le fétichisme de la laine n’est pas une perversion c’est tout au plus une paraphilie. Mais que de mot savant pour simplement te dire, chère procrastineuse, que je ne te tiendrai pas rigueur de ton billet d’humour si toi aussi tu nous livre au détour d’un prochain article, rédigé sur le même ton, tes propre paraphilie.
    Allez, toute mes amitiés et à bientôt…

  3. you are right in everything you say . love your pictures xx mohairslave

  4. thank for your comments my unknown (?) mohair slave !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :