Job d’été

Dans la vie, il y a deux types de personnes : celles qui travaillent pour se payer leurs vacances et les autres. Un boulot d’étudiant est, par essence, ingrat. Mais il y en a qui le sont plus que d’autres. Voici une série de jobs classés selon leur degré d’ingratitude (d’après mon expérience personnelle)

ASSISTANTE ESTHETICIENNE : degré d’ingratitude : 4/5

En quoi ça consiste : assister l’esthéticienne-épileuse-coiffeuse, donc préparer les clientes (les enduire de crème éventuellement), nettoyer la cabine après leur passage (poils et compagnie), aller chercher le déjeuner des coiffeuses à la buvette d’a côté, toutes les petites tâches qui leur facilitent la vie et le boulot.

Pourquoi c’est ingrat : on est quand même le larbin de service (à moins d’avoir un diplôme d’esthéticienne ou de coiffeuse). On assiste à des spectacles étonnants → j’ai vu des spécimens féminins (aux origines méridionales, certes), dont la toison pubienne s’étendait en un tapis crépu depuis l’intérieur des cuisses jusque sous le nombril. Yuk ! Il ne faut pas être claustrophobe non plus → cabines de 5 m² sans fenêtres, avec un ridicule ventilateur en guise de climatisation.

La rémunération : c’est « à la petite enveloppe » à la fin du mois + pourboires de mamies à qui on fait des massages en attendant

Pourquoi ça peut valoir le coup : si on est gentille, on peut recevoir quelques produits de marque gratuits.

Comment trouver ça ? : Bouche-à-oreille plutôt, ou démarchage sur place : présentez-vous directement dans un centre, surtout au mois de mai-juin (beaucoup de mariages donc beaucoup de boulot) et proposez votre aide. Attention au travail au black !

INVENTORISTE degré d’ingratitude 3,5 / 5

En quoi ça consiste : pour les tâcherons de base, cela consiste à scanner des étiquettes en grande surface, entrepôts, magasins, compter les produits ayant le même code barre et entrer ce nombre dans le scanner. Les tâcherons expérimentés et motivés peuvent passer chef d’équipe de tâcherons.

Pourquoi c’est ingrat : on travaille souvent de nuit, donc à partir d’une certaine heure on décroche. Si on n’a pas de voiture, c’est relou pour rentrer. On se fait engueuler si on se trompe dans le comptage (avec menace de suspension de salaire), et quand on se trompe, on doit recompter tout depuis le début. Perso, j’ai eu droit au rayon « surgelés » du Carrefour de Thiais (engelures + douleur atroce).

La rémunération : smic horaire. Prime de nuit ridicule. Pas de remboursement du transport ni de panier repas.

Pourquoi ça peut valoir le coup : boulot assez flexible, on choisit soi-même sur quel inventaire on veut travailler (sous condition de validation par le QG), ça peut dépanner en cas de besoin spécial, et puis comme c’est un taff trusté par les jeunes et les étudiants, possibilités de rencontres assurées.

Comment trouver ça ? : soit par des agences d’interim classiques (manpower, adecco, etc.), soit grâce à des sites spécialisés comme www.espacejob.com

HOTESSE DANS L’EVENEMENTIEL degré d’ingratitude de 2/5 à 5/5 selon la mission

En quoi ça consiste : Paris est la ville des salons, congrès, soirées mondaines en tous genres. Les organisateurs ont souvent besoin de jeunes femmes / hommes pour accueillir les invités, faire les vestiaires, tenir des stands, indiquer les toilettes, distribuer des brochures ou flyers… Mais on peut faire aussi de l’animation dans les supermarchés, si on est moins chanceux (déguisé(e) en poulet géant, en téléphone mobile, en bouteille de Coca…)

Pourquoi c’est ingrat : on passe l’essentiel de son temps de travail debout, souvent en talons et affublé(e) d’un costume ridicule (cf. supra) ou d’une tenue putassière. Le cliché de la potiche souriante et silencieuse a bon dos mais c’est vrai qu’on s’ennuie un peu, si on ne fait rien. Les missions sont très variées. On peut être dans une soirée mondaine (lancement d’un produit dans une grande boîte parisienne avec jet-set et compagnie) ou au Mondial de l’automobile (le cauchemar absolu).

La rémunération : Selon les agences, smic horaire ou un peu plus (jusqu’à 10€ de l’heure) + primes diverses + repas et transport remboursés. Mais si on travaille directement pour l’exposant, on décroche le gros lot : 150 TTC par jour pour 9h de travail.

Pourquoi ça peut valoir le coup : boulot tout aussi souple, on choisit ses missions selon son emploi du temps, on travaille avec des personnes venant de tous les horizons (ça change du microcosme estudiantin), on croise du beau monde (au sens propre et figuré), on peut faire des rencontres stratégiques (pour un futur stage, un futur job ou un futur mari … why not ?). mis à part le Mondial de l’auto qui est particulièrement long et chiant, les missions sont en général plutôt courtes (une après-midi à quelques heures).

Comment trouver ça ? : en plus des agences d’intérim, il y a une ribambelle d’agences spécialisées : Mahola, Florence Doré, Charleston, France Prestige, Alliance Hôtesses, etc, vous allez sur leur site et envoyez une candidature spontanée (CV + photos). Pas besoin d’être mannequin, juste présentable, souriant(e) et propre sur soi.

PROF A DOMICILE : degré d’ingratitude de 1/5 à 3/5, selon les élèves

En quoi ça consiste : c’est assez simple, on aide les élèves à faire leurs devoirs, on leur réexplique le cours, on les aide à rattraper leur retard ou à réviser leurs contrôles, on leur inculque des méthodes de travail …

Pourquoi c’est ingrat : un minimum de pédagogie et de préparation de cours est indispensable, les élèves ne sont pas toujours très motivés et il faut être très patient avec ceux qui ont du mal à comprendre ou qui refusent de faire les devoirs qu’on leur donne. Et puis ça coupe les après-midi.

La rémunération : ça dépend si on fait ça par une agence (dans quel cas c’est smic horaire + prime selon le niveau d’études) ou de particulier à particulier, où l’on fixe plus ou moins ses tarifs (de 10 à 20 € de l’heure, selon le niveau de l’élève et la situation sociale des parents). Attention à passer par le Chèque Emploi Service sinon c’est du travail au black !

Pourquoi ça peut valoir le coup : il y a un contact humain personnel, c’est plus chaleureux, on est assis, on peut déplacer ses cours si on a une urgence. Ca reste un des boulots d’étudiants le moins ingrat.

Comment trouver ça ? : là aussi, les agences fleurissent, Acadomia, Complétude, Profadom, etc. Sinon, distribuez des annonces dans les boulangeries, les boîtes aux lettres du quartier visé en indiquant vos tarifs et vos diplômes.

APPARITEUR-TRICE degré d’ingratitude 0,5 / 5 à 1/ 5

En quoi ça consiste : lors des concours et examens, il faut des surveillants, des personnes qui accompagnent les candidats aux toilettes ou jusqu’aux salles, qui préparent leurs documents, vont leur chercher les livres dont ils ont besoin …

Pourquoi c’est ingrat : on commence très tôt pour certains concours (6h30 sur place, pour l’agrégation par exemple). C’est plus ou moins cool selon le nombre de personnes dans l’équipe (si on n’est que 2, c’est la folie, on court tout le temps – si on est 4, on ne bosse réellement que 10 minutes par heure). On est payé assez tard (un mois après ou carrément à la rentrée).

La rémunération : très avantageuse. 1 400 € TTC pour 3 semaines de travail.

Pourquoi ça peut valoir le coup : un rapport pénibilité / rémunération ultra gagnant. Rencontres possibles, on s’amuse bien (cf. photo !)

Comment trouver ça ? : c’est le hic, on peut toujours envoyer une candidature à
la Maison des Examens mais le mieux, c’est encore d’avoir un contact / piston, connaître un examinateur ou un ancien appariteur.

on s'éclate qd même!

Mon expérience personnelle s’arrête ici, mais je suis certaine que cette liste est extensible à l’infini. N’hésitez pas à raconter la vôtre (en respectant l’organisation en rubriques). A vue de nez, je connais quelques personnes qui auront beaucoup de choses à dire ! 😉

Publicités

~ par procrastineuse sur mai 1, 2007.

Une Réponse to “Job d’été”

  1. je viens de lire les commentaire sur les jobs tudiants. Cela me fait doucement rire! Pour moi le pire des job que je connaisse c’est de travailler comme animateur avec des assoiciations (genre UNCMT ou EEDF). Sur l’chelle d’ingratitude, je mettrais 4.9/5!! Non seulement on vous paye une MISERE (1.5euro/h pour les centres ars; 1.8euro/h en colo). La bonne nouvelle c’est que vous travailler avec des enfants, la mauvaise c’est que ces enfants sont issus de millieux « dfavoriss » (je met des guillements car en gnral leur vacance sont paye par l’asso 95% pendant que les enfants de salaris sont enferms chez parce que les parents travaillent…).
    En bref vous jouez les gendarmes puisque (faut pas se voiler la fasse) les enfants sont refourgu par les parents qui ont besoin de vacances vu comme leurs mioches sont intenables!!
    La bonnne nouvelle c’est que votre salaire de misre est gonfl par le nombre d’heur par jour (12 18h par jour 6j/7). Au final vous vous retrouvez la fin de l’t (2mois) avec une petite fortune : 1000euro en poche! De quoi payer votre rentr universitaire et peut-tre mme vous acheter manger pendant quelques mois!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :